Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Serpillère magique (Joy)

022339.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Le cinéma de David O. Russell est toujours aussi déconcertant. Pour le meilleur (Happiness Therapy) ou pour le pire (American Bluff). A priori, cette "épopée" d'une inventeuse d'une serpillère magique est une histoire inspirée de la réalité et serait dédiée à toutes les "femmes audacieuses." Ok, mais ce ne pas exactement l'American Dream si l'on veut bien trouver au film un second degré, le problème étant : en a t-il vraiment un ? Comme d'habitude avec ce réalisateur, l'édifice est sacrément bancal et dysfonctionnel avec des personnages secondaires qui semblent marcher à côté de leurs chaussures. Pas trop grave, parce que ce sont Edgar Ramirez, Isabella Rossellini, Bradley Cooper et Robert de Niro qui les jouent dans le seul but de faire briller Jennifer Lawrence dont, visiblement, David O. Russell a fait sa muse. Elle ne s'en tire pas trop mal dans un rôle manifestement trop grand pour ses frêles épaules. Ce conte de Noël (voyez l'affiche) est-il ironique ou la vision de Russell s'est-elle définitivement diluée dans une candeur à la Capra (avec beaucoup de talent en moins) ? La question reste posée.

 

354746.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Classement 2015 : 145/247

 

Le réalisateur :

220px-David_O_Russell_2011_Shankbone.JPG

 

David O. Russell est né le 20 août 1958 à New York. Scénariste, producteur, acteur, il compte 9 longs-métrages à son actif derrière la caméra depuis 1994. Quelques titres : Les rois du désert, Happiness Therapy, American Bluff ...



30/12/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres